Les nouveaux-nés devraient dormir dans la chambre parentale dans un berceau (donc pas dans le lit parental) pour minimiser le syndrome de mort subite du nourrisson, selon les recommandations de l’American Academy of Pediatrics (AAP) de 2016 et cela pendant au moins les six premiers mois et même jusqu’à un an.

Faire dormir l’enfant dans la même pièce que ses parents réduit jusqu’à 50% le risque de mort subite.

Dormir sur le dos

Le rapport de l’AAP recommande de coucher les nourrissons sur le dos sur une surface ferme dans un berceau, enveloppés dans un drap bien ajusté (ou un sac de couchage) et d’éviter couverture, oreillers ou peluches qui pourraient les étouffer et créer une chaleur excessive.

Les études montrent aussi que le fait de coucher les bébés sur le dos pour dormir a fait tomber le nombre de nourrissons mourant du syndrome de mort subite de 53% entre 1992 et 2001 (…).